BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » BORDEAUX, BASE MILITAIRE STRATEGIQUE » LES CEINTURES DE PROTECTION. Die Sperrkette im umkreis von Bordeaux

LES CEINTURES DE PROTECTION. Die Sperrkette im umkreis von Bordeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Erwan


Admin
Admin
En 1944, le bezifferungsbereich "Bo" (secteur de défense-Bordeaux) repose sur six principales positions fortifiées installées sur les grands axes de pénétration de l'agglomération. Sur la rive droite, les axes routiers en provenance de Bouliac, Cubzac, Libourne et Branne sont pourvues de fortifications de campagne équipées de canons tchèques 80FK30(t) ainsi que des pièces de 5cm KWK.
Pour contrôler les points de passage sur la Dordogne, l'occupant va également fortifier les endroits où transitent à la fois le chemin de fer et les véhicules. Pour Libourne, ce sera bien évidemment le cas, avec une concentration de force au nord-est de la ville mais aussi sur les hauteurs de Fronsac au dessus de la presqu'île d'Arveyres. Ces points de passage sont vitaux pour acheminer des renforts ou organiser une éventuelle retraite, comme ce sera le cas à Saint André de Cubzac à l'été de 1944.
L'origine du Bezifferungsbereich "Bo" remonte à la fin de l'année 1942 quand l'état major de l'AOK1 et la FK529 chargent le Colonel Gustav Seiz d'établir un périmètre de défense de la capitale girondine. L'Oberst Seiz est alors "Wehrmachtstandortältester Bordeaux", c'est à dire le plus ancien dans la place ; Il prendra à l'automne 1943 le titre de Kommandant Von Gross Bordeaux (Commandant militaire de l'agglomération bordelaise). Pour l'aider dans sa tâche, il s'adjoint les services du commandant Monscheuer et du capitaine Schultz.
Il est prévu qu'en cas d'attaque ennemie, il pourra disposer de l'ensemble des trois armes. Le dispositif qui se met en place consiste à établir une série d'obstacles en profondeur afin de ralentir une colonne ennemie progressant vers Bordeaux et organiser les destructions et sabotages nécessaires à l'arrière. La stratégie allemande repose essentiellement sur la forteresse de l'estuaire de la Pointe de Grave et Royan qui paralyse plus efficacement l'activité du port de Bordeaux. Défendre la ville aurait immobilisé trop d'hommes et de matériel pour un résultat militaire nul. Le cas de Bordeaux est unique puisque c'est la seule ville stratégique, à la différence des autres grands ports français, à na pas être englobé dans une Festung (Forteresse). Les travaux sont réalisés sous l'égide de l'OT qui emploie plusieurs entreprises de BTP françaises. Ces mêmes entreprises seront à nouveau sollicitées par voie d'appels d'offres, pour démolir leur travail après le conflit.
Si les bunkers sont livrés avec leurs équipements standard de chauffage, de ventilation et de couchage, aucune position n'a été armée et ce seront des unités tournantes de la 708. ID, en place dans le Médoc, qui assureront un minimum d'entretien et de présence, notamment dans le nord de l'agglomération. De nombreux ouvrages renfermaient encore des matériaux de construction et des pots de peinture à la libération quand les riverains se sont aventurés à y pénétrer.


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Erwan


Admin
Admin
Je soumets cette question à votre sagacité et à votre expertise ...

" pourquoi Bordeaux devient une place aussi stratégique pour l’Axe au fur et à mesure des années alors qu’initialement, du moins en 1940, la place que l’occupant entendait réserver à Bordeaux n’était pas aussi importante… ??"


>> Toutes les réflexions sont les bienvenues !! cheers


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Invité


Invité
Voila une bonne question confused

Bordeaux est le port le plus éloigné de la Grande Bretagne et ainsi plus à l'abri des avions anti sous marins? Cette remarque est aussi valable pour les cargos forceurs de blocus stationnés dans le port de la Lune.

abigbagofpoo


Staff
Staff
Je n'ai jamais considéré Bordeaux comme une place stratégique pour l'axe.

Une base sous marine y a été effectivement bâtie mais le rôle dévolu aux sous marins de la 12ème flotille était le ravitaillement (matières premières & carburant)

L'éloignement de Bordeaux des zones de combats (Barbarossa & débarquement allié) y contribue. Si une opération avait été menée contre Gibraltar ou si l'Espagne avait rejoint l'axe, cela aurait, sans doute, modifié la nature de cette flotille et par là même le rôle de Bordeaux.

Non décidément, je ne considère Bordeaux que comme un théâtre secondaire voire même tertiaire.


_________________
Merci de votre attention. Vous pouvez reprendre une activité normale

Erwan


Admin
Admin
Voici mon point de vue,
Tout d'abord, en 1940, la ville est l'objet de tous les regards puisque la décision de continuer la guerre ou non est entre les mains des militaires et du gouvernement présents à Bordeaux. Les allemands bombardent la cité dans la nuit du 19 au 20 juin 1940 afin de préciser ce point et rappeler que la guerre n'est pas finie...
La victoire acquise, l'occupant le fait savoir par le défilé de ses troupes face aux quinconces, Rommel en tête, afin de marquer le coup !
Rappelons que Bordeaux est à l'époque la seconde ville de zone occupée après Paris ...
Qu'arrive t'il ensuite .... Les italiens installent leur sous marins (conjointement à La Rochelle !) mais souhaitent tout rapatrier en mai/juin 1941, suite à leurs déboires dans l'Atlantique Nord aux côtés des allemands ...

Un compromis est trouvé entre allemands et italiens mais début 1942, il ne subsistent que 10 unités en place !!
Fin 1941, la guerre est déclarée aux Etats Unis et il est décidé de construire une base de sous marins allemands à Bordeaux dont les travaux débutent en septembre 1941...
Rappelons qu'en mai/juin 1941, les allemands ne possèdent qu'une trentaine de U-boote opérationnels ... et qu'un programme de construction est en cours avec près de 1200 unités à la fin de la guerre ... d'où la nécéssité de construire des abris sur la façade Atlantique et en Méditérranée ... (et en Asie dans une moindre mesure ...)

En août 1942, les forceurs de blocus ne font plus recette et il est décidé d'y substituer des sous marins transformés en cargo après démontage des armements et transformation intérieure pour optimiser le stockage ... Le plan "AQUILLA" prévoit d'équiper 8 sous marins italiens ...
L'armistice de septembre 1943 met un point final à la collaboration italo-allemande à Bordeaux.

l'été 1942 est un tournant puisque c'est la période d'une réorganisation des forces à l'Ouest avec le positionnement de la Première Armée dans le Sud Ouest est la remontée de la Septième en Bretagne !
Le premier U-boot apparait en janvier 1943 à Bordeaux. Ce sont pour la plupart des sous-marins du type IXD2 à long rayon d'action qui reprennent le flambeau des sous marins italiens vers l'Asie, ces derniers étant bloqués là bas faute de carburant à compter de mars 1944 (les pétroliers Brake et Schliemann ayant été découverts et coulés par les alliés.

La base de Bordeaux se voit également affecter les sous marins ravitailleurs type XB en provenance de Lorient, leur missions se situant dorénavant dans l'Atlantique sud ... celà fait moins de route !

Concernant la Luftwaffe, celle ci utilise le camp de Mérignac, tout neuf depuis 1935 ! L'année 1941 est marquée par un duo U-boot- Condor qui obtient certains succès ... mais qui déplaisent à Goering qui souhaitent être le seul maitre à bord ... dès lors il récupère ses avions et opère en solo jusqu'à l'arrivée de nouveaux avions Heinkel qui procède à des attaques de convois à la manière des U-boote avec des bombes téléguidées assemblées à Bordeaux...(Le Haillan)

Arrive la dirctive de Hitler numérotée 40 (23 mars 1942)puis précisée dans la numéro 51 (3 novembre 1943) qui élève au rang de forteresse chaque port (dans les grandes lignes !).

Ses directives peuvent être ainsi résumées :

1.Réaliser une ligne de feu continue et située sur les côtes mêmes.

2.Protéger au maximum les matériels et les hommes des bombardements par des abris bétonnés.

3.Déploiement du maximum de pièces d'artillerie, de tous calibres et de tous pays qui devront être protéger par des casemates de béton.

4.Aménager les batteries afin qu'elles puissent soutenir un siège de 60 jours.

5.Multiplier les obstructions côtières en utilisant les éléments naturels.

6.Installer des moyens de détection et d'observation (radars, etc.).

7.Accorder une large place aux moyens de défenses anti-aérienne pour protéger les sites.

8.Installer un système défensif en profondeur, c'est-à-dire à l'intérieur des terres.

9.Imaginer des camouflages propres à compliquer l'identification des ouvrages par les renseignements ennemis.


Bordeaux étant dans un cul de sac, c'est tout naturellment que la défense est établie de chaque côté de l'estuaire de la Gironde ... l'objectif étant d'interdire l'utilisation du port par les alliés !

Dés lors, on peut s'interroger sur la construction d'un fossé anti char autour de la base ?? Le GeneralMajor Seiz y répond en stipulant qu'il s'agit de plusieurs ceintures de défense destinées à retarder la progression d'une armée ennemie ... pour organiser les destructions à l'arrière à Mérignac et à Bacalan !
A l'été 1944, il est effectivement ordonné de tout détruire sur place !! Ce qui ne sera heureusement pas le cas, du moins pour les quais du port ... 202 navires en tous genres seront malgré tout sabordés sur place !
La forteresse de l'estuaire se rendre en avril 1945 !


Enfin, une autre piste est l'importance du réseau férré qui transite par Bordeaux et l'importance des points de franchissement d'une façon générale avec les différents ponts ...
Ensuite, il est certain que l'entrée en guerre de l'Espagne aurait vraisemblablement amené d'autres aménagements ....


D'autres commantaires sont les bienvenus ! cheers


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Erwan


Admin
Admin
Le sujet n'inspire personne ??Sleep


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum