BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » BORDEAUX, UNE VILLE OCCUPEE » Le cinéma

Le cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le cinéma le Dim 11 Sep 2011 - 9:19

Erwan


Admin
Admin
Pour inaugurer ce nouveau post, je vous propose un matching du cinéma "Girondin" qui de nos jours est un suprmarché ....





Ciné-Théatre Girondin
Construit en 1915, le Ciné-Théatre Girondin est un chef d'oeuvre de l'architecture bordelaise grâce à sa façade monumentale. Situé cours du Général Gallieni, à proximité de la barrière de Pessac, il sera transformé en marché puis presque totalement détruit en 2007 pour y réaliser un projet immobilier.

Localisation: 44°49'30" N 0°35'24" E

Construit en 1915 par l’architecte Hector Loubatié, dont le nom sera gravé dans la pierre, il se base sur les plans d'un théatre argentin.

Après la fin de son exploitation, il est transformé en marché.

En 2006, le bâtiment est desaffecté et il reste encore à la base le témoignage de cette utilisation commerciale (petits carreau noirs à la base).

Un projet immobilier voit le jour dont la fin de la réalisation était prévue en 2008 (13 appartements haut de gamme et un parking sous-terrain). Mais la construction etait rapidement stoppée. En mars 2010, la construction redémarrait après un très long arrêt.

Architecture
Construit d’après les plans d’un théâtre argentin, sa façade présente trois vitraux circulaires imposants au milieu de décors art-nouveau typique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe sicèle. Les trois vitraux représentent trois faces différentes du globe terrestre dont les détails laissent apparaitre les noms des océans. On y retrouve dans la partie supérieure les éclats du soleil et trois étoiles. Des motifs floraux agrémentent le tout.

La façade a été ravalée lors des travaux de transformations débutés en 2007.


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

2 Re: Le cinéma le Dim 9 Oct 2011 - 19:08

Erwan


Admin
Admin
Vous ne remarquez rien sur la photo ?? Jetez un coup d'oeuil sur les dates de projection du film !!

Par ailleurs, il y a une faute d'orthographe sur le nom de l'actrice !! mais ce n'est pas ça le plus remarquable !!

>> il y a tellement à dire sur un cliché !! faut ouvrir l'oeuil et le bon !!pirat



>> tout sur le film ICI : http://www.imdb.fr/title/tt0031388/fullcredits


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

3 Re: Le cinéma le Mar 11 Oct 2011 - 20:32

Erwan


Admin
Admin
Personne n'a qq chose à dire sur cette photo ?? Regardez bien les dates de programmation du film !! Les uniformes à droite au 1er plan renseignent également sur l'année en cours !! Alors toujours rien à dire ??


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

4 Re: Le cinéma le Lun 17 Oct 2011 - 7:38

Erwan


Admin
Admin
Personne ne remarque que la photo a été prise le 5 juin 1944 au soir ???? C'est vraisemblablement la dernière photo de détente à Bordeaux !! confused affraid


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

5 Re: Le cinéma le Dim 8 Déc 2013 - 10:48

Erwan


Admin
Admin
Autre cinéma ... autre affiche ! ... "Le maître de poste" à l'Olympia à Gambetta !!

>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ma%C3%AEtre_de_poste_%28film%29

Film récompensé par la "coupe Mussolini" du meilleur film étranger 1940 ! et rapidement retiré des écrans en 1941 avec l'invasion de la Russie car les russes sont présentés comme des gens sympathiques ! 

 

Synopsis
L'histoire se passe quelque part dans une province de Russie. Dans une grande solitude, un maître de poste dirige un relais de poste. C'est là qu'il vit avec sa fille, la belle Dounia. Un jour le capitaine de cavalerie Minsky fait halte à cet endroit et parle sur un ton émerveillé de Saint-Pétersbourg. Il faut absolument que Dounia vienne dans la ville du tsar. Elle tombe amoureuse de cet homme qui présente si bien et l'accompagne à Saint-Pétersbourg, convaincue qu'elle va se marier avec lui. Mais, une fois là, il n'est pas question de mariage et Dounia se noie dans cette grande ville : elle s'établit comme courtisane. Seul le jeune Mitia l'aime d'un amour honnête. Quand le vieux maître de poste reçoit des nouvelles sur la vie débauchée de sa fille, il se met en route pour Saint-Pétersbourg. Si la rumeur est exacte, il a l'intention de tuer sa fille et le capitaine de cavalerie avec elle. Bien qu'au fond d'elle-même elle préférerait être avec Mitia, Dounia persuade le capitaine de cavalerie Minsky de faire semblant d'être marié avec elle devant son père. Cette comédie convainc le maître de poste qui repart tranquillement, accompagné de Mitia qui rompt avec Dounia. Complètement seule, et déçue de sa propre vie, elle se suicide.
Arrière-plan
Le film fut réalisé en Autriche en 1939/1940 et la première eut lieu le 25 avril 1940. Après le début de la guerre contre l'Union soviétique, au début de l'été 1941, le film cessa d'être projeté dans les cinémas du fait que, selon le ministère de la propagande de Goebbels, il montrait une image trop favorable de la population russe, désormais considérée comme ennemie.
Critiques

  • Lexikon des internationalen Films : photographié et mis en scène à la perfection - avec Heinrich George en tant que maître de poste, dans ce qui est sans doute son meilleur rôle au cinéma.
  • Le metteur en scène Jürgen Fehling à propos de l'interprétation de Heinrich Georges comme maître de poste : … en maître de poste il a dansé comme un [...] éléphant mozartien [...] un bloc de granit dont s'échappent des larmes de diamant [...] avec un degré d'imagination, qu'en cent ans Dieu ne donne que de rares fois à un acteur.
Fiche technique

  • Titre : Le Maître de poste
  • Titre original : Der Postmeister
  • Réalisation : Gustav Ucicky
  • Scénario : Gerhard Menzel d'après le livre d'Alexandre Pouchkine
  • Production : Karl Hartl, Erich von Neusser
  • Musique : Willy Schmidt-Gentner
  • Photographie : Hans Schneeberger
  • Montage : Rudolf Schaad
  • Décors : Kurt Herlth et Werner Schlichting
  • Costumes : Alfred Kunz
  • Pays d'origine : Allemagne
  • Format : Noir et blanc - 1,37:1 - Mono
  • Genre : Drame
  • Durée : 95 minutes
  • Date de sortie : 1940
Distribution

  • Heinrich George : Der Postmeister
  • Hilde Krahl : Dunja
  • Siegfried Breuer : Rittmeister Minskij
  • Hans Holt : Fähnrich Mitja
  • Ruth Hellberg : Elisawetha
  • Margit Symo : Mascha
Distinctions

  • Coupe Mussolini du meilleur film étranger.


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

6 Re: Le cinéma le Lun 9 Déc 2013 - 7:15

lazer_one


BETASOM
cheers Fantastic addition

7 Re: Le cinéma le Mer 11 Déc 2013 - 21:44

bonzillou


belle trouvaille

8 Re: Le cinéma le Dim 22 Déc 2013 - 22:34

bonzillou


Alors que je demandais aujourd'hui à ma grand mère si elle fréquentait les cinémas durant 'occupation, elle m'a expliqué se rendre régulièrement à l'époque à l'Apollo.

Elle se souvient d'ailleurs qu'elle et ses amies avaient été accueillies un jour à la sortie de ce cinéma par un groupe de soldats allemands qui s'adonnaient à un lâcher de ballons surprenant : tout simplement des préservatifs gonflés par leurs soins....  effarouchées les jeunes filles....

Pour l'anecdote : il devait très certainement s'agir de préservatifs Fromms (société confisquée à Julius Fromm pour être donnée à la belle mère d'Hermann Göring) :

9 Re: Le cinéma le Lun 23 Déc 2013 - 9:33

Erwan


Admin
Admin
Fantastique témoignage !

Pour votre info, le tome 16 de "Bordeaux 1940-44" à paraitre prochainement comprend une étude de la prostitution à Bordeaux ... Passionnant ! Very Happy


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

10 Re: Le cinéma le Lun 23 Déc 2013 - 16:27

Invité


Invité
Ce forum deviendrait-il coquin??? Very Happy  Embarassed

11 Re: Le cinéma le Lun 23 Déc 2013 - 18:04

Erwan


Admin
Admin
Tant que l'on ne tombe pas dans la vulgarité  .... Chaque sujet étudié sur ce forum se veut dans la mesure du possible traité avec méthode et honnêteté intellectuelle !
Les coquins sont donc bienvenus !!  santa


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

12 Ciné Théâtre Girondin le Ven 8 Juil 2016 - 10:03

Boleo33


En 2006, j'ai proposé de transformer ce bâtiment, inspiré d'un théâtre argentin, en centre régional des danses contemporaines et de société. Car à Bordeaux, il n'y a de lieu public quasiment que pour le classique au Grand Théâtre. La proposition a séduit de suite certains élus, et a surtout emballé Monsieur Gilles Savary. Mais voilà, le bâtiment fut mis en vente sur le marché immobilier, et cela sans la protection que les Bâtiments de France m'avaient assuré exercer. Devant moi, M Savary téléphona à Monsieur Martin qui remplaçait M. Juppé à la Mairie de Bdx., pour lui dire de préempter ce bâtiment pour un projet culturel génial consistant à donner une place aux danses contemporaines (dont le tango argentin, car j'étais membre de Tangueando Bordeaux Talence). M. Martin, en gros, répondit sèchement qu'il n'en avait rien à ...., que c'était une bâtiment privé et que les propriétaires pouvaient en faire ce qu'ils voulaient. L'acquéreur, un immobilier qui comptait spéculer sur le logement et les commerces de luxe, se planta royalement (la Barrière de Pessac n'est tout de même pas le triangle d'or du centre de Bdx !), et maintenant, après l'occupation (je pèse mes mots) par un marché aux légumes, ce superbe bâtiment est sacrifié en comptoir pour une assurance. Honte à Bordeaux !  On aurait pu faire une grande salle de bal ouverte sur la rue, des appartements pour recevoir les artistes en résidence, des salles de classes de danse, etc. Bordeaux n'est pas Lyon, Bordeaux n'aime pas la danse, ou plutôt n'aime que les tutus. Bordeaux se vend aux assurances, et même quand elle construit un nouveau stade, elle lui accorde le nom de Matmut.

13 Re: Le cinéma le Ven 8 Juil 2016 - 15:35

Erwan


Admin
Admin
Le message est clair !
Merci de votre message ! Le constat est le même pour beaucoup de choses où l'argent passe en priorité ...


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

14 Re: Le cinéma Aujourd'hui à 3:00

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum