BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » LA BOITE A OUTILS DU FORUM » MUSEES, EXPOSITIONS et CONFERENCES » Idée sortie dans le médoc !!

Idée sortie dans le médoc !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Idée sortie dans le médoc !! le Lun 2 Juil 2012 - 16:51

Erwan


Admin
Admin
Lesparre-Médoc
Le bunker, un atout touristique
PATRIMOINE Les bunkers de la forteresse du Nord Médoc, tout un pan de l'histoire proposé à la visite, de jour comme de nuit

Vestiges d'un douloureux épisode de la Seconde Guerre mondiale, les bunkers allemands de la forteresse du Nord- Médoc des Arros, à la pointe de Grave, se sont transformés aujourd'hui en témoins et mémoire d'un pan de l'Histoire de la France. Bien que leur valorisation suscite parfois la controverse - surtout parmi les plus âgés - ils constituent désormais l'un des thèmes de visites guidées proposées, avec un succès évident, par les offices de tourisme de Soulac, du Verdon et de Grayan.
Deux associations, le Mémorial de la forteresse du Nord-Médoc et l'Association historique de la poche du Nord-Médoc, respectivement présidées par Jean-Claude Souan et Jean-Paul Lescorce, se sont spécialisées dans cette vocation à la fois historique et touristique.
Reddition en avril 1945
En juin 1940, les troupes de la Wehrmarcht déferlent sur la France. Le 26 juin, elles traversent l'estuaire sur le bac « Le Cordouan » et débarquent au Verdon. Leur objectif : verrouiller l'estuaire entre Royan et Le Verdon. Elles s'installent notamment aux Arros, un ancien fort abandonné par l'armée française.
La construction du mur de l'Atlantique durera jusqu'en 1943 : 1 500 km de long, 15 000 bunkers de la Norvège à la frontière espagnole, dont quelque 350 sur la pointe du Médoc. 200 ont résisté aux bombardements alliés, puis à l'érosion marine et éolienne, ceux qui aujourd'hui font l'objet de visites.
Le 28 août 1944, à la suite de la libération de Bordeaux, les Allemands se replient et s'enferment dans la forteresse du Médoc. Huit mois plus tard, le 20 avril 1945 à 20 h 30, la Brigade Carnot dirigée par le colonel de Milleret obtenait la reddition du capitaine de corvette Bimbacher et de l'équipage du Narvik Bataillon au point d'appui S305, après des combats héroïques. Bilan : 400 morts ou disparus, 1 000 blessés côté français ; 600 morts, 320 blessés, 3 000 prisonniers côté allemand.
Un musée de la Forteresse rassemble de nombreux objets, panneaux, cartes datant de cette époque, des documents illustrant la vie quotidienne en Médoc sous l'Occupation, l'histoire de sa libération… On peut le visiter les mardis, jeudis, vendredis et samedis de juillet et août avec l'Association du mémorial de la forteresse.
Bunker, pas blockhaus
Jean-Claude Souan, le président, conduit des visites sur le site les mardis et vendredis à 9 h 30 sur rendez-vous. D'emblée, il met les choses au point : un bunker n'est pas un blockhaus ! Un bunker est un abri souterrain en béton armé alors qu'un blockhaus est en bois.
Quant à Jean-Paul Lescorce, passionné par le patrimoine soulacais et médocain, il a charrié pas moins de 525 m3 de sable pour dégager les bunkers ! Ses différentes visites peuvent durer de 2 à 3 heures (« selon affinités », sourit-il), visitant de 9 à 18 sites au gré de son humeur, avec 30 personnes maximum le jour et par groupes de 20 la nuit. Jean-Paul est l'inventeur des nocturnes : « On découvre des détails invisibles le jour et l'atmosphère est différente ».


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

2 Re: Idée sortie dans le médoc !! le Lun 2 Juil 2012 - 19:53

Dominique


C'est cette association?

http://vincent.mari.perso.sfr.fr/

c'est ce Mémorial?

http://www.forteresse-nord-medoc.org/default.aspx

3 Re: Idée sortie dans le médoc !! le Jeu 5 Juil 2012 - 16:12

Erwan


Admin
Admin
Deux associations différentes co-existent ...

Et oui, ce sont bien leurs sites !

Et puis juste un petit mot pour ajouter avec un peu de fierté que c'est avec deux ans d'avance que l'équipe du forum faisait découvrir les positions fortifiées du Médoc .... Eh oui, dès septembre 1999 !! Le flambeau a été repris avec beaucoup de passion et de professionalisme par ces deux associations ... A découvrir !!

et dès 2001, on s'attaquait à Cap Ferret et Arcachon ... mais ceci est une autre histoire !!

>> voir le programme des journées du patrimoine auprès du ministère de la culture !


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

4 Re: Idée sortie dans le médoc !! le Jeu 16 Mai 2013 - 8:26

Erwan


Admin
Admin
Une visite des bunkers en images




Jean-Paul Lescorce lors de la Fête du livre de Soulac a présenté son DVD et le projet de couverture de son prochain livre. (photo m. c.)



L’ADN de Jean-Paul Lescorce, typiquement soulacais, conditionne sa vie. Encyclopédie vivante de l’histoire de Soulac, il en a pris conscience et en témoigne depuis ses trois ans, lorsque sa main dans celle de son père, il a vu arriver les motos allemandes dans la rue de la Plage où ses parents étaient propriétaires du café Riche. Dès lors, il est entré de plain-pied dans la Seconde Guerre mondiale. Depuis toujours il collectionne les photos, documents, films, ouvrages et témoignages sur l’occupation allemande du Médoc.
Ayant joué à la guerre dans les bunkers des Arros comme tous les petits garçons de Soulac, ils n’ont plus de secrets pour lui. Il en a désensablé beaucoup, il les fait aujourd’hui visiter aux touristes toute l’année. Les moins intéressés ne sont pas les Allemands remarque-t-il. Il écrit des ouvrages sur le sujet et, en mars dernier, il a mis en vente un DVD « Bunker, la forteresse des Arros ».
Jean-Paul Lescorce a fondé et préside depuis 2010 l’Association historique de la poche du Nord-Médoc (AHPNM), connaît les moindres détails de l’histoire du mur de l’Atlantique et particulièrement de celle des Arros, de sa construction à la rédition allemande, se souvient de chacun des noms des protagonistes.
Des témoins poignants Le DVD richement documenté, conçu par Jean-François Rigaud, oscille entre films du passé, des plans et explications fort didactiques et images du présent. Les bunkers, loin d’être sanctuarisés, destinés à plus ou moins long terme à être engloutis par l’océan, s’ils demeurent des témoins poignants par leurs vestiges, servent de support aux taggueurs qui les font s’exprimer avec plus ou moins de bonheur. Le film est complété par des photos de visites nocturnes que Jean-Paul Lescorce ajoute à son programme en été pour l’ambiance particulière qu’elles génèrent.
Pour tous renseignements s’adresser à Jean-Paul Lescorce au 05 56 09 91 59 (1).
(1) Jean-Paul Lescorce prépare en outre un ouvrage « Histoire du monastère de Soulac et de son célèbre dentifrice », qui devrait sortir incessamment aux éditions de La Bouquinerie.
Soulac-sur-Merhttp://www.sudouest.fr/2013/05/16/une-visite-des-bunkers-en-images-1054947-3193.php


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

5 Re: Idée sortie dans le médoc !! le Sam 24 Aoû 2013 - 7:24

Erwan


Admin
Admin
Revivre la guerre du côté allemand
Longtemps laissés à l’abandon, les bunkers des Arros ont aujourd’hui une seconde vie. Jean-Paul Lescorce fait visiter les ruines de la forteresse au public.


Jean-Paul Lescorce s’est lancé à l’assaut des bunkers depuis treize ans. (photo mathieu lehot)

Jean-Paul Lescorce connaît sa forteresse sur le bout des doigts. Quand il était enfant, dans les années 1950, les bunkers des Arros étaient son terrain de jeu favori. À aujourd’hui 75 ans, il raconte au public l’histoire de ces vestiges du mur de l’Atlantique.
Autoproclamé « bunker-archéo », Jean-Paul Lescorce redonne une seconde vie à la batterie des Arros. Ce Soulacais « pure souche » s’est lancé à l’assaut des bunkers de Soulac il y a près de 13 ans. Le travail était alors monumental. Laissés à l’abandon depuis la guerre, les blocs de béton étaient devenus de grandes poubelles, noyés sous des mètres de détritus et de sable. Jean-Paul Lescorce a retroussé ses manches, avec d’autres bénévoles, pour déblayer les bunkers à mains nus. Sur les 20 blockhaus que compte la batterie des Arros, 14 ont aujourd’hui été rénovés.
Ne pas tomber dans l’oubli
« Pour moi c’est un devoir de mémoire », explique Jean-Paul Lescorce. Né en 1937, le Soulacais a vécu l’occupation allemande. Le Café Grand Riche, l’hôtel que tenait ses parents, à l’époque, avait été réquisitionné par les officiers de la STP 307 « Reichenberg », la batterie de la Kriegsmarine, chargée de tenir Soulac. Pendant que la mère de Jean-Paul Lescorce s’occupait des Allemands au café, son père était réquisitionné dans le STO, le Service de travail obligatoire. Avec une centaine de Soulacais, il a participé à la construction des bunkers des Arros, entre 1941 et 1943. Redonner une seconde vie aux blockhaus de Soulac est donc aussi une manière pour Jean-Paul Lescorce de ne pas laisser le travail de son père tomber dans l’oubli.
C’est aussi dans cet esprit que le « bunker-archéo » fait visiter les blockhaus qu’il a rénovés. Une plongée sous terre, dans un décor de béton et de ferraille. Le guide raconte le quotidien des 120 marins de la Kriegsmarine, postés à Soulac pendant la Seconde Guerre mondiale. Les militaires étaient répartis sur 10 ha, entre le blockhaus du front de mer et le secteur bunker-village, plus en arrière. Une véritable ville dans la ville, qui comportait notamment un cinéma de 120 places. Les bunkers étaient dotés d’un confort ultramoderne par rapport à ce qui pouvait se faire à l’époque en matière d’habitation. Chaque compartiment avait l’électricité et un système de ventilation. Toute une organisation, qui serait probablement tombée dans l’oubli, sans le travail de Jean-Paul Lescorce.
Départ des visites place des Arros à Soulac. À 9 h 30, les mardi, vendredi et samedi. Visite nocturne le mercredi, à 21 heures. Tarifs : 5 euros adultes, gratuit moins de 16 ans. Renseignements et réservation au 05 56 09 91 59 ou à l’office de tourisme.


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum