BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » L'AQUITAINE » La DORDOGNE » Vers la fin de la guerre en France

Vers la fin de la guerre en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Vers la fin de la guerre en France le Sam 21 Juil 2012 - 16:31

Clo89


8 Avril 1944 - les maquisards en font voir de rudes aux traîtres et aux boches : en Dordogne, les échauffourées sanglantes se sont à tel point multipliées que le département vient d’être déclaré zone interdite ! les arrestations, fusillades d’otages, incendies de forêts, de fermes, de châteaux, se multiplient. Les patriotes ont essayé de s’emparer d’un char d’assaut à (illisible) Forlougnac (?)6 Allemands sont restés sur le carreau. Un état-major a sauté à Périgueux. Trois des garagistes de Ribérac auraient, paraît-il, été fusillés, après torture, pour avoir livré de l’essence aux patriotes.
Un remue-ménage incessant se produit actuellement dans les troupes d’occupation à La Roche, des formations se succèdent : les chais du château sont truffés de matériel roulant soigneusement camouflé, dépôts d’essence et de munitions : la route nationale de Coutras est défoncée par d’énormes tanks de 30 ou 50 tonnes.
20 Mai 44 - Encore une nouveauté : défense expresse d’utiliser l’électricité sous peine… de travaux forcés ! le courant est d’ailleurs coupé, sauf entre 11 h et 3 h sans doute pour qu’on puisse goûter le saint et pieux langage du « traître » (Henriot). Le recensement des hommes de 16 à 60 ans et des femmes de 18 à 45 ans vient d’avoir lieu.
Les Alliés sont en pleine offensive en Italie et il semble que les résultats soient satisfaisants. Malheureusement, privés de radio du soir, on n’a plus maintenant que les émissions de Vichy qui sont éminemment suspectes. Attendons.
A Bordeaux, le Palais de Justice est l’objet d’une surveillance jalouse : on ne peut y pénétrer qu’en montrant patte blanche. Les prisons sont pleines à craquer. Rien que des « bandits », bien entendu.

13 Juin 44 :
Faute d’informations – l’électricité manque la plupart du temps – les bruits les plus fantaisistes circulent : débarquement en Vendée, à Marseille, prise de Castillon, Bergerac, Ribérac par les maquis.
Quoiqu’il en soit, les communications avec paris sont coupées après Poitiers : on ne reçoit plus de cette région aucun courrier, si cette situation se prolonge, les citadins vont être affamés.

29 Juillet 44
La gare de St-Aiguli est pleine de troupes qui embarquent avec tanks soigneusement camouflés avec des branchages. En attendant le départ, les hommes dorment affalés un peu partout. Ce sont des troupes de la Roche qui partent, définitivement espérons-le. Les fausses manoeuvres et contre ordres se succèdent. Les teutons avaient installé,il y a trois semaines environ, une batterie de DCA de l’autre côté de la rivière : 50 hommes ont travaillé pendant 8 jours pour creuser des emplacements, élever des parapets, etc. Un beau matin, réveil au son des tirs d’exercice sur ballonnets largués en gerbe. 3 jours après hommes et matériel avaient disparus comme par enchantement.

2 Re: Vers la fin de la guerre en France le Mer 25 Juil 2012 - 6:59

Eric L


Bonjour,

Merci pour ce superbe témoignage !

Eric

3 Re: Vers la fin de la guerre en France le Ven 27 Juil 2012 - 15:34

Clo89


Bonjour Eric
Je ne me déplace pas très facilement sur ce site qui me paraît (sans doute à tort) un peu compliqué.
Alors, par bonté d'âme (!) je vous donne la suite du passage précédent. Je ne donne pas le noms des personnes citées dans le journal de mon parent. Et je vais m'arrêter là, car ensuite, il est question des règlements de comptes inévitables de la Libération.

(donc, 29 Juillet 1944)
A la Roche, le contrôle des cartes d’identité aux issues du bourg est intermittent et fantaisiste : plusieurs fois on m’a laissé entrer sans rien me demander ; 5 minutes après, pour sortir, je devais exhiber ma carte, que le préposé regardait d’un air abruti, sans même confronter la photo avec ma physionomie.

La maison des cousins est maintenant vide : les pièces dans lesquelles avaient été entassés des objets réservés, ont été ouvertes et pillées, par les allemands, portes enfoncées, scellés brisés, miroirs fracturés, etc… Quatre coups de revolver dans la glace de la salle à manger, presque toutes les portes, mêmes celles qui avaient été laissées ouvertes, sont fracturées.

18 Août 44 – Depuis le 29 Juillet, importants évènements, d’abord au point de vue local : les Allemands ont quitté la région, sans doute définitivement… cependant, il reste quelques petits postes de garde (gardes-voies, gardes-avions) d’une dizaine d’hommes chacun, notamment au pont de chemin de fer. Cependant, le 2 Août est arrivé à La Roche un assez fort contingent de troupes composées en partie de Russes, chargés, paraît-il, de traquer les FFI. Gaillards à mines patibulaires qui ont pendu ou fusillé pas mal de gens en Périgord. Toutes les issues de La Roche furent gardées pendant 24 heures : on entrait librement, mais pour sortir il fallait un laissez-passer. Heureusement, il n’y a pas eu de bagarre et ils sont partis dans la nuit. Depuis, plus d’occupant.

Depuis quelques jours, la radio alliée ne donne plus de précisions sur son avance, qui s’étend, paraît-il, u sud de la Loire,on s’attend d’un jour à l’autre à voir arriver les Américains par la route d’Angoulême et, comme il n’y a pas d’Allemands dans la région, il est probable qu’il n’y aura pas de bagarre par ici. Les FFI viennent assez souvent à La Roche, aux Eglisottes, acheter du ravitaillement ou réquisitionner des véhicules. Le 16 Août, ils ont enlevé un allemand au beau milieu de La Roche.

Des réfugiés Normands sont arrivés à La Roche et St Michel, le 14 Août : ils voyagent depuis deux mois à pied ou en voiture à cheval : ils disent que cet exode a été bien organisé et qu’ils ont partout été convenablement hébergés.

21 Août – Pour ne pas renseigner l’ennemi, les Alliés donnent peu de renseignements sur leurs positions, on sait seulement que la bataille de Normandie est gagnée, les troupes qui résistaient vers Falaise ayant été encerclées et anéanties.

Depuis samedi 19 des Allemands campent à La Roche sans pouvoir aller plus loin faute d’essence : ils fouillent les maisons pour tâcher de trouver du combustible, réquisitionnent gazogènes et vélos : impossible d’aborder La Roche à vélo sous peine de confiscation, il est probable qu’une bagarre va avoir lieu entre maquis et Allemands, sale affaire pour les Rochelais ! Si le coup réussit sans trop de casse, ce sera parfait : mais s’il est raté, il y aura fusillade d’otages. Je reviens de La Roche, les Boches partent après avoir brûlé sur la place leurs vieilles frusques ! Débandade ! Ils ne savent où aller, au nord, les Américains, à l’Est le maquis, à l’ouest la mer. Et pas d ‘essence ! Un boucher, a été dénoncé aux Allemands comme vendant de la viande au maquis : il a été arrêté et a demandé à voir la dénonciatrice : c’était la femme d’un de ses anciens collègues, déjà connue comme mouchardeuse et faiseuse de marché noir,si elle ne réussit pas à se sauver, elle passera un mauvais quart d’heure. Le couple a été emmenésce matin par les FFI.

Depuis hier,les nouvelles sensationnelles se succèdent : d’abord avance des Américains sur Angoulême et Bordeaux. D’où effervescence à La Roche où l’on prépare les drapeaux. Puis ce matin, annonce d’un débarquement anglais près de Bordeaux et jonction des débarqués avec les Américains. Enfin, cet après-midi prise de Paris par les FFI et les parisiens ! et entrée des Américains à Grenoble ; C’est 1940 à rebours !

28 Août – Tout le monde est maintenant Gaulliste, y compris les plus farouches collaborateurs ! Beaucoup aussi se réclament FFI – mais est-ce vrai ? Bref, l’eau va au moulin. Toujours incertitude sur la situation dans le Sud-Ouest. Canonnade vers Royan et vers Libourne : on dit que cette dernière ville, encerclée par les FFI, est en état de siège, et que Coutras va connaître le même sort. Il semble que la zone comprise entre Bayonne et Bordeaux soit libérée. Mais celle qui est située entre Bordeaux et la Loire doit contenir encore plusieurs divisions. Aucun communiqué officiel ne donne de nouvelles de cette région, qui comprend cependant deux ports importants : La Pallice et Bordeaux. Pour le moment, on craint par ici que les dernières troupes remontant de Bordeaux ne passent par ici et, dans leur débandade, pillent et incendient sur leur passage.

29 Août : Tout le monde en liesse : Libourne, Coutras, sont libérés, La Roche va l’être : des FFI arrivent en camion, armés de mitraillettes : ils vont à Coutras à une prise d’armes, et ce soir à La Roche. Enfin, le drapeau français flotte librement.

Cérémonie à la Roche : vers 6 h 1/4 arrivent deux camions chargés, l’un de civils, l’autre de « maquisards » aux frusques et armes disparates, tout à fait « révolution », les débarquent sur la place du monument aux morts et se rendent sur la terrasse où a lieu le rassemblement : enfants des écoles, municipalité. De là, défilé par la rue de l’église jusqu’au monument aux Morts, en face duquel se rangent les FFI au nombre d’une douzaine environ. Présentation des armes, minute de silence, salut aux couleurs, discours de M. le Maire, discours d’un délégué des FFI, dissolution.

4 Re: Vers la fin de la guerre en France le Sam 28 Juil 2012 - 13:15

Erwan


Admin
Admin
Merci pour votre "bonté d'âme" .... même si je ne comprend pas le sens de cette phrase ??...

Merci en tout cas de ce témoignage qui permet d'apréhender les préoccupations de l'époque ... Personnelement, je n'ai rien contre lire la suite, fusse t'elle "choquante" ! Vous pouvez évidemment masqer les noms !



Concernant le côté compliqué de ce forum, il est certain qu'il est pas facile de s'y retrouver mais celà est dû à la multitude de sujets developpés ! Je vais malgré tout réfléchir à cette remarque afin de simplifier l'utilisation du forum !! Les bonnes idées sont les bienvenues !!sunny


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

5 Réponse à Erwan le Sam 28 Juil 2012 - 16:47

Clo89


"Bonté d'âme" : je plaisantais Erwan ! voulant dire que la mise en ligne sur ce forum m'enquiquine un peu, mais puisque ça intéresse, je peux en faire l'effort. Voilà...

Si moi, je n'y évolue pas aisément, ce n'est pas l'avis d'Hermancerose qui m'avait dit le trouver très bien.
Il faut dire que je ne suis pas une habituée des forums et j'ai fait une exception pour celui de FR3 "Un village français" dont l'utilisation est des plus faciles.

Je vais voir ce que je peux encore mettre de la chronique en question, en supprimant les noms de personnes car il peut y avoir encore des descendants.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum