BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » 1940 A BORDEAUX : UNE VILLE EN GUERRE » RII 18 RM

RII 18 RM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 RII 18 RM le Jeu 17 Jan 2013 - 19:52

Ruviella


Bonsoir à Toutes et Tous,

RII 18 RM : Régiment d’Infanterie et d’Instruction de la 18e Région Militaire.
Créé le 16 Octobre 1945 et dissous le 15 Mars 1946.

Pour ce sujet, je recherche des photos, et des compléments d'information sur l'organisation, les moyens matériels et les activités militaires.

Une Circulaire du 18 Septembre 1945 du Ministère de la Guerre de Paris, de 16 pages, dans le cadre de la réorganisation de l’Infanterie est envoyée à MM les Généraux Commandant les 1re, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 17e, 18e, 20e, 21e et 22e Régions Militaires, commence par ces lignes :

Selon la note n° 58.159 INF/ST/O du Ministère de la Guerre (Paris le 18 Septembre 1945)
Objet : Transformation en Régiment des COI

I – La nouvelle organisation de l’Armée prévoit un Corps d’intervention groupant un certain nombre de Division d’Infanterie, Divisions Blindées, Divisions Aéroportées, en mesure en tout temps d’intervenir avec tous leurs moyens.
Cette organisation nécessite le maintien sur le territoire métropolitain, des COI constitués désormais en Régiments avec une mission élargie, dont le rôle sera essentiel dans la formation de l’Infanterie. De leur organisation, de la qualité des cadres qui y seront affectés, du matériel qui sera mis à leur disposition, de l’effort soutenu des instructeurs officiers et sous-officiers dépendra la qualité de l’Infanterie entrant dans la composition des Grandes Unités du Corps d’Intervention et, par conséquent, la valeur même de ce Corps d’Intervention.

II – Mission des Régiments d’Instruction
- Incorporation du contingent (par I/E contingent)
- Recrutement des engagés
- Instruction (instruction du combattant et formation des spécialistes)
- Récupération des isolés (hospitalisés, congés de longue durée)
- Organisation des renforts au profit des unités rattachées
- Eventuellement, mise sur pied d’unités nouvelles, après rappel des réservistes.
- Démobilisation.

III – Organisation
Chaque Régiment d’Instruction sera constitué en Unité formant Corps.
Il comprendra sous les ordres d’un officier supérieur Commandant du Centre :
- Un Etat-Major et des bureaux
- Un noyau administratif ou CHR
- Un service médical
- Une compagnie de Camp ou Compagnie de Dépôt
- Des Bataillons d’Instruction à 4 Compagnie chacun en principe.


Suite à cette note, le Général de Corps d’Armée Chouteau Commandant la 18e Région Militaire, émet la note, ci-dessous, datée du 6 Octobre 1945 pour la réorganisation de l’Infanterie de sa Région Militaire, adressée directement au Lt Col Chespin Le Blond, aux Col Cdt les COI 109 et 118, à St Maixent et à la Direction Régionale de l’Intendance, puis copies aux subdivisions de Bordeaux, Pau, Poitier, Angoûlème et La Rochelle et divers autres organismes.

18e Région Militaire – Etat-Major
Note de Service n° 3251/I Org (4062/3° B)
Objet : Constitution d’un Régiment d’Infanterie d’Instruction
Référence : DM n° 58.159 INF/BT/O du 18 Septembre 1 945
Bordeaux le 6 Octobre 1945

I – Les COI (Centre d'Organisation de l'Infanterie) N° 109 et 118 seront transformés en un Régiment d’Instruction.
Ce régiment stationné à Souge, commandé provisoirement par le Lt Colonel Crespin Le Blond, a comme mission primordiale l’incorporation de la classe 1944 (contingent affecté à l’Infanterie). Il doit être en place le 15 Octobre 1945 afin de prendre à son compte l’incorporation et l’instruction des hommes des classes 39/3 à 42 restant à appeler et à affecter à l’Infanterie.
Les COI conservent jusqu’à leur dissolution, une triple mission :
- Liquidation de leurs divers organismes
- Démobilisation des classes anciennes
- Envoi de renforts aux unités rattachées

II – Tenant compte de dispositions particulières à la 18e Région, le Général Commandant la Région décide de :
1) Simplifier l’organisation du commandement, en ne laissant pas subsister en même temps les COI et le Régiment.
2) Faire effectuer par le Régiment d’Instruction, dans les locaux des COI, les opérations de « révision » et d’incorporation des hommes des classes 39/3 à 43. Bénéficier ainsi des installations et de l’expérience acquise ; éviter les transports inutiles (hommes inaptes, recrues destinées à l’Armée de l’Air, aux armes autres que l’Infanterie).

III – Mesures d’execution
1) Constitution du Régiment sur le type fixé, avec
a) L’Etat-Major (en principe à Bordeaux)
La CHR (Caserne Xaintrailles)
La Cie de dépôt
b) Les Bataillons d’instruction à Souge
c) Une annexe placée à St Maixent (caserne Coiffé) comportant des unités administratives et les 3 compagnies de Niort, La Roche S/Yon et Poitiers qui continueront de fonctionner comme unités de passage.
 * Le Lt Col Crespin Le Blond, Commandant le Régiment, fixera l’encadrement des unités par entente avec les Commandants des deux COI.
 * Le Lt Col Thoumin prendra, jusqu’à nouvel ordre, le commandement des éléments détachés à St Maixent

2) Dates d’exécution et d’établissement des procès verbaux
o 15 Octobre 1945 : dissolution des COI n° 109 et 118
o 15 Octobre 1945 : création du Régiment d’Instruction
Le Directeur Régional de l’Intendance donnera les instructions de détail relatives aux mesures administratives.

3) Regroupement à Souge des recrues actuellement à l’instruction et non démobilisables avant le 1er Janvier 1946
- En ce qui concerne le COI 109 :
a) Envoi à Souge le 8 Octobre 1945 d’un détachement précurseur de 1 Officier, 30 S/Officiers et hommes de troupe
b) Mise en route des éléments à transporter à Souge le 12 Octobre 1945. Demandes de transport à adresser d’urgence à l’EM 4e Bureau.

Le Général de Corps d’Armée Chouteau Commandant la 18e Région Militaire
Signé Chouteau ; PA le Lt Col Jeanneau Chef d’Etat-Major – le 6 Octobre 1945


Effectif total des Unités : 1.520 homme au 16 Octobre 1945 plus l’ETAT-MAJOR qui était cantoné à la caserne Carayon-Latour de Bordeaux selon l'adresse qui figure sur un PV daté du 23 Octobre 1945.

Le RII déjà constitué à la base par les 18e RI, 57e RI et 93e RI, sa dissolution donne naissance aux :
- 57e RI par le 2e Bataillon (Pau - Caserne Bernadotte)
- 18e RI par le 3e Bataillon (Bordeaux - Caserne Carayon-Latour)
- 93e RI par le 4e Bataillon (Niort - Caserne Duguesclin)
Les éléments régimentaires et le 1er Bataillon sont répartis entre les 3 Régiments.

Toutes ces informations viennent de la côte 12P102 du SHD de Vincennes

A bientôt
Jean-Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum