BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » BORDEAUX, BASE MILITAIRE STRATEGIQUE » Amiral Romolo Polacchini

Amiral Romolo Polacchini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Amiral Romolo Polacchini le Mar 21 Mai 2013 - 9:58

Marcello Polacchini


Amiral Romolo
Polacchini






à La Spezia le 20/05/1897 et mort à Venise le 16/10/1968



Elève
de l'Académie Navale Royale du 11/06/1911 au 06/07/1914. Promu Guardiamarina,
embarqué sur R. N.Etna, puis, pendant la Première Guerremondiale sur les
sous-marins et des navires de guerre. Ayant été qualifié comme sous-marinier,
au cours de sa carrière, il reçut le commandement de divers sous-marins, il
s’embarqua sur les croiseurs Alberto di Giussano et Giovanni dalle Bande Nere. Successivement
il fut nommé commandant du croiseur Luigi Cadorna, avec qui il a participé à la
Seconde Guerre mondiale à la bataille de Punta Stilo. A cette occasion, il a
reçu la Croix de Guerre pour la mérite militaire pour les raisons suivantes: «Commandant
d'unité restée isolée et cible de frappes aériennes violentes et agressives, en
dépit du très mauvais état du navire, il a réagi efficacement avec le feu et la
manœuvre, en réussissant à déjouer l'attaque de l'ennemi (07/09/1940 Mer
Ionienne)».



Le
15/4/1941, avec le grade de C.V. il fut destiné au Commandement Supérieur des
Forces Sous-marines Italiennes de l'Atlantique (BETASOM) basé à Bordeaux,
d'abord en tant que chef d'état-major, puis du 18/09/1941, il a été promu
contre-amiral, Commandant (âge de seulement 44 ans a été alors le plus jeune
amiral de la Marine italienne) jusqu'au 28 Décembre, 1942.



Il
a été décoré de la médaille de Chevalier de l'Ordre Militaire de Savoie, avec
la motivation suivante: «Au début des hostilités contre la Grèce, à la tête
d'un groupe d'unités conçues pour protéger le trafic avec l'Albanie, il a
acquitté la pénible tâche d’un dévouement absolu et ayant le sens élevé de
responsabilité, en surmontant avec ténacité et habileté rare d’ énormes
difficultés causées par l'intensité de la circulation, ses faibles moyens, le
piège de l'ennemi, et l’adversité de la saison exceptionnellement défavorable. Ensuite,
en tant que chef d'état-major du haut commandement des forces italiennes dans
le sous-marin première Atlantique, puis en tant que chef de groupe de
sous-marins déployés dans cette base, il participa énergiquement et habilement
et par son exemple personnel il affirma le prestige de l'armée italienne
(Adriatique Sud - Océan Atlantique, Octobre 28, 1940 - Novembre 1941) (R. D. n.
265 du 2 Mars 1942)».



En
Janvier 1943, destiné à Palerme en tant que commandant de la Base de soutien
logistique, il a reçu la médaille d'argent de la mérite militaire pour les
raisons suivantes: «Commandant d'une base logistique maritime à l’avant-garde
soumise à l'infraction aérienne violente persistante qui, dans le port et dans
l'arrière-pays a causé la destruction et des pertes très lourdes et
douloureuses, intervenant en tout lieu, pendant l'infraction aérienne et surmontant les dangers de toutes sortes, il a
assuré de la meilleure façon l'efficacité des services. A l'occasion de
l'incendie et de l'explosion d'un pétrolier et de l'explosion de munitions et
d’un autre navire, il a pu démontrer une admirable calme, une sereine audace et
le mépris de la vie, par exemple ,en encourageant les employés qui avaient
trouvé en lui une ligne de conduite sûre , surtout dans les moments les plus
critiques (Palerme Janvier - Mai 1943)».



Par
la suite destiné à Livourne en tant que commandant de la base navale, l'arrivée
des Allemands a réussi à sauver les employés et s'est ensuite enfui de la
maison d'un ami pendant un certain temps, puis a rejoint la famille à Venise.
Peu de temps après, il fut arrêté et emprisonné par les fascistes avec diverses
accusations qui plus tard se sont avérées infondées. Il est resté en prison
pendant cinq mois, puis par l'intercession du cardinal Urbani, patriarche de
Venise et l'oncle de sa sœur, il a été libéré de l'obligation de signer le
poste de police tous les soirs. la chute du fascisme le 06/10/1945 il a assumé
le commandement de la Marina Venise et plus tard, après avoir contracté une
maladie pulmonaire sévère au cours de la période passée en prison, il a été
forcé de quitter le service pour des raisons de santé. Plus tard, il a pris sa
retraite pour vivre au Lido de Venise, où il a vécu jusqu'en 1968.






[img][/img]
[img][/img]

http://www.marpola.it

2 Re: Amiral Romolo Polacchini le Mar 21 Mai 2013 - 18:39

Erwan


Admin
Admin
Merci pour cette biographie !
Quelles étaient les relations avec le commandement supérieur italien ? Comment est il rentré en Italie après le nomination de Grossi ??
Avez vous d'autres photos plus privées que celles que vous proposez et qui proviennent de l'ECPA ??

Au plaisir de vous lire ! cheers


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

3 Re: Amiral Romolo Polacchini le Dim 29 Sep 2013 - 18:23

Erwan


Admin
Admin
Un autographe ...


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

4 Re: Amiral Romolo Polacchini le Lun 30 Sep 2013 - 6:11

Marcello Polacchini


Merci beaucoup! Very Happy

http://www.marpola.it

5 Re: Amiral Romolo Polacchini le Dim 25 Jan 2015 - 7:14

Marcello Polacchini


une photo inédite de mon grand-père.... Smile

http://www.marpola.it

6 Re: Amiral Romolo Polacchini Aujourd'hui à 1:55

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum