BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » BORDEAUX, LA VIE QUOTIDIENNE EN TEMPS DE GUERRE » Camp de Mérignac Beaudesert

Camp de Mérignac Beaudesert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Camp de Mérignac Beaudesert le Dim 22 Sep 2013 - 18:35

Erwan


Admin
Admin
Je profite d'un article sur le site de "Bordeaux Invisible"
>> http://invisiblebordeaux.blogspot.fr/2013/09/beaudesert-internment-camp-inconvenient.html

J'ajoute qq photos de ma collection ... j'en ai en tout une bonne douzaine sur le sujet ...
La première est bien connue (ADG) ... les deux suivantes un peu moins ... j'ai également des clichés pris à l'intérieur des barraquements ...

J'ajoute que la prefecture de Gironde a précédé d'un mois ( le 3 août 1940) le gouvernement de Vichy pour prendre des mesures d'internement des étrangers, opposants et juifs !






_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

2 Re: Camp de Mérignac Beaudesert le Lun 30 Sep 2013 - 13:51

Eric L


Les baraquements sont mieux finis que ceux de Gurs : Fenêtres vitrées  , volets, électricité etc

3 Re: Camp de Mérignac Beaudesert le Mer 2 Oct 2013 - 18:29

invisiblebordeaux


De beaux documents, merci.

Dans le même esprit, je vais enquêter sur le camp d'Eysines dont il y a déjà quelques documents sur le forum bordeaux3945, et notamment cet article avec notamment la localisation, mais je n'ai pas encore vu de photos (à part celle dans l'article Porte du Médoc). Avis aux experts !

Pour ceux qui connaissent le coin c'est tout près de la piste cyclable Bordeaux-Lacanau. Personnellement cela faisait plusieurs années que je passais dans la zone sans savoir qu'il camp se trouvait par là !...

4 Re: Camp de Mérignac Beaudesert le Jeu 3 Oct 2013 - 19:04

Weddingen


La ville d'Eysines ne fait pas de publicité ....

5 Re: Camp de Mérignac Beaudesert le Mer 21 Mai 2014 - 21:46

bonzillou


Bonjour
trouvé sur le site des archives départementales de la Gironde; à explorer donc: gael.fr






[th]Cotes extrêmes[/th][th]Niveau de description[/th][th]Intitulé de l'unité documentaire[/th][th]Date de l'unité documentaire[/th][th]Description physique[/th][th]Organisme responsable de l'accès intellectuel[/th][th]Langue des unités documentaires[/th]
Archives départementales de la Gironde
71 W art. 1-57 ; 3515 W art. 1-9
Fonds
Fonds du camp d'internement de Mérignac-Beaudésert
1940-1946
Document d'archives

Nombre d'unités de niveau bas : 75
Métrage linéaire : 2,90 ml
Archives départementales de la Gironde
Français
Sommaire :

  • Biographie ou histoire
  • Présentation du contenu
  • Mode de classement
  • Modalités d'accès
  • Sources complémentaires
  • Bibliographie

Biographie ou histoire
Sur demande des autorités allemandes du 25 octobre 1940, il est créé, par arrêté préfectoral du 11 novembre 1940, à Mérignac au lieu dit "Beaudésert", un camp destiné à réunir tous les nomades du département.
L'emplacement choisi, situé à 11 kilomètres de Bordeaux, desservi par le tramway, avait été le siège d'une blanchisserie pendant la Première Guerre mondiale. Des constructions de cette ancienne blanchisserie, seules restaient des plates-formes en béton qui servirent à édifier les premiers baraquements du camp.
Très vite, sont internés à Mérignac les "étrangers indésirables" signalés par les autorités d'occupation.
À compter du 21 mars 1941, y sont transférés les prisonniers politiques arrêtés en vertu de l'application du décret du 18 novembre 1939 et regroupés depuis le 22 novembre 1940 dans un immeuble réquisitionné situé au 24 quai de Bacalan, à Bordeaux.
Le camp est alors divisé en deux sections ayant une administration distincte, mais sous gestion préfectorale. Les dépenses résultant de l'internement des étrangers indésirables sont imputées sur les crédits d'occupation.
Au moment du regroupement, le camp compte 7 baraquements ainsi répartis :
- 3 pour les internés (1 de 30 mètres pour 50 hommes et 2 de 17 mètres pour 30 hommes chacun) ;
- 1 pour le corps de garde et le bureau de 17 mètres ;
- 1 pour le magasin, le bureau du directeur du camp des étrangers dans lequel est aussi installé le réfectoire des internés (pouvant recevoir jusqu'à 99 hommes) ;
- 1 réservé aux malades, avec bureau pour le médecin, salle d'attente, vestiaire, local pour les médicaments et infirmerie pour 20 lits ;
- le dernier baraquement est réservé aux cuisines.
Des constructions nouvelles furent mises en place très rapidement : dès la fin de l'année 1941, la section des internés politiques et de droit commun comprit 8 baraquements, exclusivement destinés aux internés hommes, et la section des étrangers, juifs ou marché noir, 6 baraquements. En quelques mois, le camp passe de 7 à 32 baraquements.
Les 21 baraquements du camp d'Eysines ont été édifiés, en 1940, sur les crédits du service des réfugiés et sinistrés. Il est situé à 300 mètres environ du bourg, sur la route du Médoc (route départementale n°7), à 10 kilomètres au nord-ouest de Bordeaux. Le 12 octobre 1944, il est mis à la disposition du directeur du centre de séjour surveillé de Mérignac. Cette annexe est uniquement affectée à l'internement des femmes. Le 20 novembre 1945, le camp d'Eysines est mis à disposition du ministère des Colonies et occupé par la 2e légion des travailleurs indochinois en instance de rapatriement.
Dissous le 10 décembre 1945, conformément à la circulaire du 17 novembre précédent, le camp de Mérignac est alors mis à disposition du directeur régional des dépôts des prisonniers de l'Axe. Par arrêté du 21 juin 1946, la réquisition du terrain est mutée au profit du ministère du Travail et de la Sécurité sociale. Il devient alors, jusqu'au 15 mai 1948, un centre régional d'immigration, géré par l'Office national d'immigration. Enfin, jusqu'en 1953, plusieurs familles de sans-logis s'y abritent (48 familles au 20 janvier 1953).
En 1949, le nombre approximatif d'internés pendant l'Occupation au centre de séjour surveillé de Mérignac a été estimé à 8730 personnes par le cabinet du préfet.
Une plaque commémorative a été apposée au lieu-dit Beaudésert, à l'emplacement du camp, en 1985.
Présentation du contenu
Le fonds conservé sous la cote 71 W contient tous les documents produits directement par l'administration du camp. Il couvre tant la période de l'Occupation et celle de la Libération pour ce qui concerne les thématiques liées à la gestion du camp (comptabilité, ravitaillement...). En revanche, le fonds est lacunaire en ce qui concerne les internés et notamment ceux de la période de Guerre.
Enfin, une liasse concerne le camp de Saint-Martin-de-Ré.

Entrée du camp d'internement de Mérignac (photographie conservée sous la cote 103 W 4, fonds du cabinet du préfet), novembre 1941
Mode de classement
Les archives du camp d'internement de Mérignac ont, à une certaine époque, été classées avec d'autres fonds d'archives qui avaient pour thématique "l'internement". Un travail de reconstitution du fonds a été entrepris, à partir de 2002. Il a été réalisé grâce à l'exploitation des bordereaux de versement et à la diplomatique. Il constitue le fonds 71 W auquel a été adjoint le versement 3515 W.
Modalités d'accès
L'ensemble des documents est libre d'accès. Les originaux numérisés ne sont disponibles que sous forme numérique.
Sources complémentaires
Sources internes
Les sources complémentaires dans le service sont très nombreuses. Pour mener à bien une recherche sur le camp de Mérignac et les internés qui y ont séjournés, il est nécessaire de consulter les archives des services préfectoraux des périodes moderne et contemporaine :
Archives modernes (antérieures au 10 juillet 1940) :
Le fonds concernant la police des étrangers conservé dans la sous-série 4M ;
Le fonds concernant les naturalisations conservé dans la sous-série 6 M voir les cotes concernées : 6 M 661 à 6 M 996 ;
Archives contemporaines (postérieures à 1940) :
Le fonds de la 1re division-3e bureau (service des étrangers) : dossiers de naturalisations conservés sous les cotes 29 W et 30 W, les archives du service en cours de classement (104 W) ;
Le fonds du service des Israélites conservé sous la cote 44 W Voir l'instrument de recherche ;
La liasse conservée sous la cote 58 W 82, professions non sédentaires (création du camp de Mérignac) ;
Le fonds du cabinet du préfet (100 W, en cours de classement) ;
Le fonds résultant de l'instruction du procès de Maurice Papon (103 W, en cours de classement) ;
Et les archives des services de police :
Le fonds du service des Renseignements généraux (en cours de classement) ;
Le fonds de l'Intendance de police de la région de Bordeaux (en cours de classement).
Sources externes
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques :
Versements 72 W et 77 W (camp de Gurs) ;
Archives nationales :
F/7/14968 à 14973 ; F/7/15099 ; F/7/15668 Voir l'instrument de recherche sur le site des Archives nationales ;
AJ 38 : Commissariat général aux questions juives et Service de restitution des biens des victimes des lois et mesures de spoliation.Voir l'instrument de recherche sur le site des Archives nationales.
Centre de documentation juive contemporaine : photographies, dessins, témoignages d'internés Accéder au site du CDJC ;
Bibliographie
Site internet :
Peter Gaïda, Le camp d´internement de Mérignac 1940-1944

6 Re: Camp de Mérignac Beaudesert le Jeu 22 Mai 2014 - 6:54

Erwan


Admin
Admin
La stèle commémorative a semble t'il "disparu" ... ! (aux dernières nouvelles !)


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

7 Re: Camp de Mérignac Beaudesert Aujourd'hui à 3:57

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum