BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944
Bienvenue sur ce forum

Welcome on this forum

Willkommen in diesem Forum

Benvenuti in questo forum
BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944

Occupation libération Patrimoine militaire fortifié Archéologie urbaine Images d'hier et d'aujourd'hui Témoignages


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BORDEAUX-AQUITAINE 1940-1944 » L'AQUITAINE » LA GIRONDE » Le bassin d'Arcachon » Découverte d'un blockhaus à Arcachon

Découverte d'un blockhaus à Arcachon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Découverte d'un blockhaus à Arcachon le Ven 29 Mai 2015 - 20:23

Erwan


Admin
Admin
[size=24][size=30]Un blockhaus surgi des entrailles d'Arcachon
Des agents techniques de la ville ont ouvert ce jeudi un blockhaus de 120m², enterré sous le parking de l'office de tourisme. Il avait été enfoui, en 1943, pour le protéger des bombardements et des tirs directs. C'est une page de son histoire qui se raconte aujourd'hui pour la cité balnéaire.
[/size][/size]

  • CB
  • Publié le 28/05/2015 | 12:21, mis à jour le 29/05/2015 | 14:17


voir la vidéo :



http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/05/28/un-blockhaus-surgi-des-entrailles-d-arcachon-733977.html
 

© P. Mondon



[url=https://twitter.com/share?url=http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/05/28/un-blockhaus-surgi-des-entrailles-d-arcachon-733977.html&text=Un blockhaus surgi des entrailles d%27Arcachon - France 3 Aquitaine][/url]

Sa présence était connue des anciens Arcachonnais, mais à l'occasion de sondages en vue de la création de parkings souterrains, le blockaus a été mis au jour.
Construit en 1943, il avait été enfoui en 1946.

Ce jeudi matin, la municipalité et le Groupement de recherches archéologiques du mur de l'Atlantique du secteur Arcachon (Gramasa) ont voulu présenter cette découverte. L'occasion de parler de cette page d'histoire de la ville.

Regardez le reportage de Gilles Coulon et
 Patricia Mondon.





Blockaus Arcachon

Cet ouvrage accueillait à l'époque une vingtaine de soldats et servait de poste de commandement pour assurer la communication entre les différentes positions duMur de l'Atlantique autour du Bassin d'Arcachon.

La municipalité d'Arcachon souhaiterait rénover ce blockhaus pour pouvoir, d'ici deux ans, l'ouvrir à la visite, dans une démarche pédagogique et participer au devoir de mémoire.


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

2 Re: Découverte d'un blockhaus à Arcachon le Ven 29 Mai 2015 - 23:44

Eric L


Superbe découverte avec du mobilier. cheers

3 Re: Découverte d'un blockhaus à Arcachon le Lun 22 Juin 2015 - 9:34

Erwan


Admin
Admin
Un témoignage  .... reçu par mail  : source inconnue !

Cette redécouvete du blockhauss de la Poste pour la construction d'un parking souterrain provoque pour moi un "remu-mémoire " d'une Guerre pas tout à fait passive mais dont cette anecdote s'est réalisée à l'insu de mon plein gré

Alors sabotage ? ou plutôt tentative de sabotage ...... ! Je crois d'ailleurs avoir déjà mis il y a quelques années , sur la toile d ' HTBA , cette petite histoire vécue par un garçonnet de onze ans , et évoquant le passé de Guerre d' Arcachon
- Arcachon était en Zone Interdite et les rues accédentes aux plages étaient - soit fermées par d èpais murs en béton de plus de 3 m de hauteur , soit par d 'énormes structures métalliques d 'une hauteur identique montées sur rouleaux pour permettre de les manoeuvrer transformant la Ville en une citadelle inviolable ( qu'ils disaient ! )
Pour ma part je traversais la Ville en 3/4 d 'heure de marche pour aller dans une école située dans le quartier de La Chapelle et donc mon parcours passait par la Place de la Poste
J ai donc vu un beau matin de début 1943 un chantier s'ouvrir au pied du " Syndicat d' Initiatives " ( l' Office du Tourisme ) et chose bizarre sans cloture ni protection ce qui fît qu" au bout de quelques jours certains des ouvriers me reconnaissaient lorsque je m'arrêtais pour regarder l' avancement des travaux .
Ces ouvriers de l' Organisation TODT étaient pour la plupart Français d 'origines du Nord et de l Est de la France
Ils logeaient dans des baraquements en bois situés derrière le cimetière ; Baraquements qui servirent ensuite et tour à tour - d'abord à la Libération à interner les " collabos " ou prétendus tels , puis de casernement pour les marins de la B.L.M E.O. ( Brigade Légère Marine d' Extrême Orient ) en partance pour l'Indochine
Donc ces ouvriers ( environ une quarantaine ? ) arrivaient tous les matins à pieds à travers la Ville d'Hiver en escouade encadrée
Pour la pose de midi , c 'était une camionnette qui apportait d'énormes récipients du type marmite norvégienne et les ouvriers faisaient la queue avec leurs gamelles puis , se dispersaient autour du chantier
Dois je dire qu'aprés avoir fait " ami-ami " avec l'un d'eux , celui ci voyant mon nez s'allonger sur sa gamelle qui sentait bon me proposa d'y goûter
Alors , les jours suivant , au lieu d'aller manger à la cantine Municipale de la rue Molière ( la salle de gym. des Enfants d'Arcachon ) où nous étaient servis des rutabagas et des topinambours cuits à l'eau
et bien ce brave homme s'est arrangé pour avoir quelques fois double ration dont il m'a fait profiter
Deux ou trois jours aprés il me demanda de lui rendre service en lui ramenant du gros sel et me donna quelques francs pour cet achat , ce que je fis et sa demande se renouvella en me conseillant de diversifier les lieux d'achats , .mais surtout de n'en parler à personne ! Il n'y avait pas de problèmes compte tenu à l'époque du nombre d'épiceries de quartier : - dans le mien , en , à peine une centaine de mètres de distance il y en avait trois ! ( dont celle de mon cher et vieux copain et Ami d'enfance Jacky LASSORT )
Donc à plusieurs reprises j ' ai ramené à cet homme sympathique un kilog de gros sel heureusement vendu sans ticket d'alimentation
Et puis , un jour je lui ai demandé à quoi lui servait tout ce sel , il me répondit évasivement que c"était pour conserver le poisson qu'il pêchait ( ? ) Je l'ai plus ou moins cru et en suis resté là
Mais c e n'est que quelques années plus tard durant mon apprentissage de plombier couvreur zingueur où j 'ai eu à gacher du ciment en allant chercher du sable à la plage que je devais rincer à l'eau douce car sinon le mortier ne faisait pas prise ou du moins se désagrégeait trés vite .
Ainsi lorsque mon Patron m'a expliqué le pourquoi de la chose , ma petite histoire de Guerre a refait surface et j'ai compris la finalité de mes approvisionnements en gros sel
Aprés la Guerre voyant les marteaux piqueurs s' acharner à vouloir décalotter le sommet du blockhauss j' ai compris alors l ' inanité du risque pris par cet ouvrier et me suis demandé comment il s'y prenait pour , sans être vu , semer son sel dans les agrégats de béton
Bien sûr , à la Libération ce blockhauss ainsi que le Collège SAINT ELME qui avait servi de casernement à la WHERMART ont été vidés à pleines charettes de tous leurs équipements téléphoniques et autres ,Il ne devait donc pas y rester grand chose à sa réouverture ces jours derniers
Pour une question de " pieds nickelés " , je ne suis pas encore allé retrouver mes souvenirs d'enfance ......
OUF ! CTAC pour aujourd'hui LE BASSIN RUTILE DE SPLENDEUR J.J.C


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

4 Re: Découverte d'un blockhaus à Arcachon le Mar 23 Juin 2015 - 16:42

Eric L


Superbe témoignage !

5 Re: Découverte d'un blockhaus à Arcachon le Lun 15 Aoû 2016 - 18:49

Erwan


Admin
Admin
http://www.sudouest.fr/2016/08/15/arcachon-premieres-fouilles-dans-le-bunker-enterre-2468195-2733.php

[size=49]Arcachon : premières fouilles dans le bunker enterré[/size]

A LA UNE / ARCACHON  /  Publié le 15/08/2016 . Mis à jour à 14h33 par Bernadette Dubourg

][size=13]S'ABONNER À PARTIR DE 1€  

 

 

 10 COMMENTAIRES[/size]

[size=18]Découvert en 2015, le bunker d'Arcachon abritait un central téléphonique. [size=16]© 
[/size]
FRANCK PERROGON
[/size]

Le Gramasa a débuté, ce lundi matin, des fouilles archéologiques dans le bunker enterré, sous le parking de l'office de tourisme

[size=21][size=73]Des fouilles archéologiques ont commencé, ce lundi matin, dans le bunker souterrain, construit en 1943 au moment de l'édification du Mur de l'Atlantique, et découvert l'an dernier sous le parking de l'office de tourisme d'Arcachon.

[/size][/size]

Publicité
[size][size]

Ce premier chantier de fouilles doit durer une semaine.© PHOTO [size=16]FRANCK PERROGON[/size]

Les fouilles ont été confiées au Gramasa (groupe de recherches archéologiques sur le mur de l'Atlantique secteur arcachon), présidé par Marc Mentel.

[size=33]Un central téléphonique[/size]

Ce lundi matin, Marc Mentel et des membres de l'association ont commencé à déblayer le sable qui avait été déversé dans le bunker, en 1946 lorsque la partie qui dépassait du sol a été arasée.

Marc Mentel, président du Gramasa© PHOTO [size=16]FRANCK PERROGON[/size]

Ce bunker, qui s'étend sur une surface de 200 m2, d'une profondeur de 4 mètres, comprend une pièce principale et divers couloirs et espace dont l'un accueillait un générateur.

Le bunker souterrain a été construit par les Allemands en 1943.© PHOTO [size=16]FRANCK PERROGON[/size]

Ce bunker abritait un central téléphonique pour assurer la communication entre les différents états majors du secteur, en cas de bombardement. Neuf militaires pouvaient loger dans ce bunker, comme le prouvent les lits en fer superposés qui y sont toujours.

Neuf militaires pouvaient loger dans ce bunker.© PHOTO [size=16]FRANCK PERROGON[/size]

Ce premier chantier de fouilles, décidé par le service régional de l'archéologie de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles), doit durer une semaine. Pour Marc Mentel, ce "blokhaus est un marqueur tangible de l'histoire locale du mur de l'Atlantique et plus généralement de la Seconde Guerre mondiale". Ces fouilles doivent " permettre de comprendre son histoire et celle d'autres blokhaus où subsistent moins d'éléments".

Du sable déversé en sur le bunker en 1946 l'a fait disparaître.© PHOTO [size=16]FRANCK PERROGON[/size]

Il reviendra, à terme, à la municipalité d'Arcachon de décider ce qu'elle souhaite faire de ce bunker, qui pourrait très bien être ouvert au public.[/size][/size]


_________________
     Bordeaux - Aquitaine 1940 - 1944, Une région en guerre     
http://bordeaux3945.forumaquitaine.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum